L'Aikido est différent des autres arts martiaux
Au travers de ses techniques très différentes, l'Aikido est exclusivement un art de défense. L'Aikido ne comporte pas de techniques d'attaque, alors que la plupart des autres arts martiaux possèdent à la fois des techniques offensives et défensives.

Aikido Iwama CC2

aikido
ai = harmonie, union

ki = énergie, force vitale

do = chemin, voie, démarche

En Aikido, il ne s'agit pas de blesser votre adversaire. Lors d'une confrontation physique, le but recherché est de neutraliser votre adversaire en évitant de le blesser. En fait, les adeptes sincères d'Aikido aspirent à atteindre un niveau encore plus élevé en essayant d'anticiper en tout temps les situations de conflit et de violence afin de les éviter totalement. Atteindre ce but requiert inévitablement de nombreuses années de pratique assidue. Mais l'Aikido est la discipline de toute une vie !

Plusieurs arts martiaux en sont venus à privilégier l'aspect sportif de la pratique afin de se rendre plus accessibles et populaires. C'est le cas du JUDO, sport olympique depuis 1964, du KARATE, du TAEKWONDO et du KENDO. Les activités sportives reposent sur des règles simples, faciles à comprendre par tous, alors que l'art martial tel que l'Aikido repose sur un message complexe, long à décoder, qui aboutit sur une manière d'être, un art de vivre.

En Aikido, il n'y a pas de compétition, pas de ligne d'arrivée, pas de médailles. Vous n'avez rien à prouver ni à démontrer. L'Aikido est un moyen de progresser physiquement, mentalement et moralement. La finalité est de polir l'individu, de travailler sur vous-même. La compétition étant exclue en Aikido, rivalité et jalousie sont donc bannies du DOJO.

L'Aikido a tendance à attirer les personnes intéressées par ses principes d'harmonie et de résolution des conflits. Ceux qui recherchent essentiellement l'acquisition de techniques de combat pour gagner des compétitions s'orientent tout naturellement vers d'autres arts martiaux.


Le développement international de l'aïkido n'a commencé qu'après la fin de la Seconde Guerre mondiale. L'aïkido pratiqué aujourd'hui découle plus d'interprétations de professeurs célèbres que de l'art du fondateur lui-même. Ces enseignants réputés, tels que Gozo Shioda, Koichi Tohei, Kisshomaru Ueshiba, Kenji Tomiki et Minoru Mochizuki, tous disciples avancés de Morihei Ueshiba, introduisirent progressivement leurs modifications personnelles entre le début des années cinquante et la fin des années soixante. Aujourd'hui, ces formes dérivées de l'aïkido présentent chacune des caractéristiques distinctes et uniques. L'existence de différentes interprétations de l'aïkido s'explique principalement par le contexte historique, notamment la Seconde Guerre mondiale, par la longue retraite du fondateur à Iwama, par son âge avancé à l'époque du début de la popularisation de l'aïkido, et par le fait qu'il ne participait pas aux activités d'organisation et d'administration.

Le rôle de Maître SAITO dans le développement de l'Aikido

A partir du milieu des années soixante-dix, les méthodes d'entraînement de Morihiro Saito sont devenues populaires à travers le monde, essentiellement en raison de la série de six volumes techniques Traditional Aikido qu'il publia et de ses nombreux voyages à l'étranger. On peut attribuer le succès de Morihiro Saito, comme celui d'autres professeurs avant lui, à sa maîtrise technique et à son approche rationnelle de l'enseignement.

Morihiro Saito eut la chance de passer plus de temps que quiconque, que ce soit avant ou après la guerre, à s'entraîner directement avec le fondateur. Ses méthodes se distinguent de celles de ses prédécesseurs par l'égale importance qu'il accorde au taijutsu (techniques à mains nues) et aux armes de l'aïki que sont le ken (sabre) et le jo (bâton).

Pour différentes raisons, la pratique de ces armes n'est pas largement répandue dans le monde de l'aïkido aujourd'hui. Il n'y eut en effet que quelques personnes à expérimenter l'entraînement aux armes sous la direction du fondateur et il en résulte que le nombre d'instructeurs qualifiés pour leur enseignement est plutôt limité.
Morihiro Saito acquit la maîtrise de ces armes durant ses longues années d'entraînement sous la direction du fondateur à Iwama et au cours des années qu'il passa ensuite à en expérimenter et à en perfectionner la pratique. Son programme technique est devenu tout naturellement la norme pour l'étude des armes de l'aïkido dans le monde entier. La pratique de l'aïki ken et de l'aïki jo apporte une meilleure compréhension de la distance de combat, du positionnement et du centrage du corps. Elle conduit à adopter une bonne posture, renforce les bras et les épaules, ce qui a pour effet d'améliorer l'exécution des techniques à mains nues. Cette pratique des armes fait partie intégrante du programme d'enseignement de Morihiro Saito et constitue le complément idéal et indispensable de l'entraînement à mains nues.
Morihiro Saito, un des rares enseignants à détenir le titre prestigieux de neuvième dan de l'Aïkikaï, a pratiqué et enseigné pendant près de cinquante ans dans le dojo du fondateur à Iwama, où il débuta adolescent.

Depuis le début des années soixante-dix, il a reçu des milliers d'élèves internes qui, pour la plupart, viennent de l'étranger et passent de quelques jours à plusieurs années à s'entraîner dans l'un des rares dojos traditionnels existant encore au Japon. Le dojo d'Iwama, dirigé par Saito Sensei, a ceci d'unique qu'il propose la réunion de ce que la tradition et la modernité peuvent offrir de mieux: un endroit retiré destiné à un entraînement intensif, qui comprend un programme technique soigneusement structuré et des méthodes modernes d'enseignement.

Iwama Ryu France est parti du Dojo de Daniel Toutain à Rennes. Au fur et à mesure des années le groupe s'est considérablement développé en France comme à l'étranger. De plus, il existe depuis la disparition de Saito Sensei, de nombreuses organisations qui se sont constituées pour promouvoir l'Aikido d'Iwama.
Daniel Toutain a aujourd'hui un grand nombre d'élèves en France et à travers le monde. Toutes ces personnes manifestant le désir de s'identifier à un groupe ou école internationale depuis quelques temps déjà, Daniel Toutain a décidé de répondre à cette demande.
Daniel Toutain perpétue l'enseignement de Maître Morihiro Saito au sein de Daniel Toutain International Academy.

Daniel Toutain International Academy a de nombreux représentants en France (une trentaine de dojos) et dans d'autres pays (une quarantaine de dojos).
Tous ces représentants et Dojos sont indépendants (affiliés ou non aux fédérations nationales de leur choix). En tant que représentants officiels de Daniel Toutain International Academy, ils transmettent l'enseignement reçu de Daniel Toutain, c'est à dire l'Aikido d'Iwama.

Créée en 1984, la section entraîne adultes et enfants. A chaque cours, la pratique comporte le Tai-Jutsu (mains nues) et l'étude des armes Aïki-Ken (Bokken = sabre en bois) et Aïki-Jo (Jo = baton). Le parallèle entre la pratique des armes et à mains nues est continuellement utilisé pour expliquer les mouvements et le placement du corps. Dans les cours évolués, les techniques sont mélées : par exemple, pratique à mains nues contre un attaquant avec un bokken, un jo ou un tanto (poignard).
L'enseignement est adapté aux enfants. La progression est rendue plus visible par des passages de grades distingués par des ceintures de couleurs. Cependant cette progression est en correspondance avec les cours « adulte » et l'adolescent passe directement au cours avec son grade et peut continuer sa progression naturellement.
Tous les cours se déroulent au Dojo Jean-Luc Rougé (Gymnase des Goussons).
Tous les mois, des stages sont organisés avec l'enseignement de Daniel Toutain dans un Dojo proche (Villejust). Ceci permet de rencontrer d'autres pratiquants et de bénéficier de l'enseignement direct de Daniel Toutain.
Une à deux fois par an un stage est organisé dans le Dojo Jean-Luc Rougé, toujours avec l'enseignement de Daniel Toutain. Ce stage attire habituellement des pratiquants de toute la France et aussi de l'étranger.

 

Aller au dojo J.L. Rougé

Si le plan ne s'affiche pas complètement, appuyer sur F5 pour le rafraîchir.

 

 

Horaires - Tarifs

Enseignants :
Jean-Michel Kiat : 3ème dan Iwama Ryu-FAA
Christian Le Guénédal : 3ème dan Iwama Ryu-FAA
Nicole Deheunynck : 3ème dan Iwama Ryu-FAA
Gilles Cognet : 2ème dan Iwama Ryu-FAA

Dojo Jean-Luc Rougé

NOTE : SUR MOBILES, GLISSEZ-DÉPLACEZ LE CONTENU DU TABLEAU VERS LA DROITE OU LA GAUCHE POUR AFFICHER LE TEXTE
Reprise des cours le 4 septembre

CoursHorairesTarifs
(cours armes et taijutsu)
licence incluse
Adultes et adolescents (à partir de 14 ans)

lundi 20h à 22h
jeudi 20h à 22h

samedi 9h à 10h30
samedi 14h à 15h15

1ère année de pratique : 180 €
Adultes 245 €
Ados, étudiants, demandeurs d'emploi, famille :  180 €



Contact Iwama

logophone
Nicole Deheunynck :
06.62.69.60.95 ou
sur place
aux heures de cours
  logo contact
Site web : http://aikidofaacc2.over-blog.com/

Nous contacter

  • Place de la Convention,
    91190 - Gif sur Yvette
  • 01.60.12.25.61

Uttilisation de cookies

Notre site web utilise des cookies afin de vous offrir une meilleure expérience. Ces cookies ne conduisent à aucune utilisation publicitaire mais servent simplement à mesurer la fréquentation de nos pages pour nous aider à les améliorer si nécessaire.


rss20